Michel Floirat

Michel Floirat

Collectionneur invétéré mais pas invertébré

Michel Floirat, collectionneur invétéré mais pas invertébré

Je m’appelle Michel Floirat, je suis passionné par les voitures de collection et les années qui passent ne me rendent pas plus raisonnable, bien au contraire !

J’exerce le métier d’attaché de presse. Je rédige des kilomètres de communiqués de presse institutionnels calibrés au poil de grenouille près et dédiés à la gloire de PME – PMI et de grands groupes industriels.  Du coup, une envie d’écriture débridée m’a emmené jusqu’aux Iles de Sao Tome & Principe (golfe de Guinée) et en Tasmanie pour des reportages publiés dans Terre Sauvage ou dans le magazine jalouse (le magazine des femmes sereines par intermittence) ou à la radio Ouï F.M pour des chroniques culinaires dans lesquelles je mettais un peu de poésie sous les couteaux….

Parallèlement, j’ai commencé à collectionner des voitures anciennes dès l’âge de 20 ans. Renault Floride cabriolet, Austin Mini, Mercedes cacochymes dans leur jus (W115, 350 SE W 116, 220 Ponton, ….) et surtout une Lancia Flavia cabriolet Vignale, ultra rare, que j’utilisais comme voiture de tous les jours… Je la garais sous les fenêtres de mon bureau Av Montaigne, Paris 8 ème, en allant mettre des pièces dans le parcmètre…..Je vous parle d’un temps où on trouvait encore une boulangerie Av Montaigne (aujourd’hui remplacée par la Boutique Chanel). Ne me demandez pas où est la Lancia : je l’ai vendue à a un hollandais visionnaire et vétilleux. Les cuirs étaient explosés et je devais la bricoler de ci de là au cours de mes pérégrinations en France mais je la regrette encore.

Vous l’aurez compris je suis un garçon éclectique, capable de rouler en Studebaker Silver Hawk un jour et en Honda Z 600 le lendemain !

Aujourd’hui, collectionneur depuis plus de xxx ans (passé un certain point on ne compte plus !), je voudrais faire partager mes goûts à la nouvelle génération de collectionneurs. J’ai commis quelques erreurs et connus quelques succès, alors autant en faire profiter tout le monde. Dans ce sens, Soupapes & Culbuteurs n’est pas un site marchand, mais un site dans lequel je recommande des voitures que j’aime et que j’achèterais pour moi-même, attiré par leurs lignes, leur rareté, leur élégance et leur potentiel en collection.